Le fusing : Histoire de verre

atelier verre et compagnie4

Le verre, une rencontre avant tout, au détour d’un chemin canadien. La rencontre de deux verriers, lui souffleur de verre , elle travaillant à la flamme.

Colleen Wilder m’ a fait découvrir le verre à travers sa passion dans la confection de perles au chalumeau. Elle m’a transmis l’enthousiasme, et l’encouragement sincère et nécessaire pour toute avancée.

J’ai ramené dans mes bagages non seulement l’envie d’accroître mes connaissances sur le travail du verre mais aussi, comme cela a été pour moi des années auparavant avec la céramique , un désir profond d’expression et de création .

C’est, arrivée en France, auprès d’autres verriers que j’ai découvert une nouvelle méthode, le fusing.

Cette technique se fait par assemblage de pièces de verre découpées et posées à froid puis l’ensemble est porté en fusion dans un four bien spécifique. Présenté sous différentes formes ( plaques plus ou moins épaisses,confettis, baguettes,poudre…) le verre que j’utilise est teinté dans la masse. Chaque plaque est confectionnée de manière artisanale. La couleur varie sensiblement d’une plaque à l’autre et donne à l’objet sa dimension unique.

A l’atelier, je coupe, meule, gruge…

Documents12

Une fois le verre fusionné ,  la pièce peut rester plate ou alors être thermoformée sur des moules réfractaires.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :